Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 05:26

Opportunisme

 

Un homme qui, dit-on, veut réussir à tout prix

Sous la peau de la vertu, déguise son esprit.

Il aime toute cause à laquelle il se voue,

Et d'hier au lendemain, nous trompe ce qu'il joue.

Pour la révolution c'est déchirant d'y croire

Par tant de sang versé, mais que parle l'histoire

Du géni ténébreux et du Club des Feuillants,

L'un trompa la Montagne, les autres, les vaillants

D’un peuple juste, paisible et révolutionnaire

Qui était toujours prompt, si c'était nécessaire

A mourir pour sa cause, la cause universelle

Qui traduit nos rêves en affaire réelle!

 

Or, contre la clique et son roi, et le prélat,

Il n'eût fallu, hélas, qu'un avocat,

Que ce fut l'Arcisien ou le héros d'Arras,

Ou un Ami du peuple venu de Neuchâtel

Qui eût mené à bout le désir universel

De faire triompher un éveil sans douleur,

Mais l'élite du verbe engendra la Terreur

En profitant, sans doute, de la faim et la haine

Des bons sans-culottes qui, exclus de la Plaine,

De la Gironde exclus, voire de la Montagne,

Abreuvèrent de sang la ville et la campagne.

 

 

 

 

                                Liberté, Egalité, Fraternité

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D

                        Détruire le passé n'en fut pas moins utile;

R

                       Restaurer les liens des hommes, difficiles;

O

                       Or, toute la Nation, sans mer ni frontières

I

                         Indéfiniment jouit du Jour des lumières

T

                      Tant les anciens maîtres perdirent les impôts;

 

                   Tant ce n'était qu'en rêve que l'on était égaux:

 

                   L’homme à la carmagnole aimait ses semblables.

 

                    Les hommes de tribune n'étaient que coupables

 

                    Que l'action des plébéiens et l'esprit des meneurs

 

                   Ne marchent pas ensemble malgré l'ode des fleurs

 

                       Qu’à l'aube de sa mort nous chante un proscrit

 

                     Quand il voyait des gens périr comme fourmis

 

                       Par la haine et la peur envers l'ancien régime

 

                      Lequel, un mois septième, paya cher son crime.

 

Et en voyant périr, à travers la fenêtre

De sa cellule sombre, moisi, sur l'échafaud,

Ses yeux pleins de larmes, ce triste et vieilli être,

Méconnaissant pourtant son délit, chanta faux:

«Que ce soit Blé ou Gui, Laurier ou Muguet,

Voire même un hybride, différent par l'odeur

Elle garde et à jamais un éternel attrait.

Elle sera toujours en tout jardin la fleur!

 

Un Arcisien en vit l’effet de l'union;

Le succès éternel de la Révolution;

Et pour semer son but dans la Constitution,

Ce ne fut qu'en mourant qu'il quitta la Nation,

Parce que sans union la victoire s'enfuit;

Par l'union de Paris et la Bastille tout luit,

Luit l'âme de Juillet, luit à jamais son corps,

Flamme qui ne s'éteint ni en France, ni dehors!  

 

 

La République

 

La Convention fut l'âme, la sans-culotterie,

Le corps dont le pouvoir n'eut rien de rêverie:

Sans l'homme au béret rouge, y compris sa doctrine,

Les bourgeois, branlant la froide guillotine,

N’auraient pas pu si vite, malgré les beaux discours,

Établir les droits purs et humains pour toujours!

 

Paris fut male brave, la Bastille sa femelle,

Dont la germination la plus universelle

Ce fut la Convention qui imposa sa Loi;

Ce fut, non l'érudit, mais le sans-culotte, roi,

Et du blé et du fer, et de la carmagnole,

Et de la loyauté à l'action sans parole;

Mais non sans Convention, le soldat héroïque

Du pays des droits égaux, Roi de la République.

 

 

Eloge

 

Paris éternisa par sa déclaration

Que tout homme éclot libre et libre en demeure,

Qu’il est égal en droits et égal en droits meure.

Que vive donc la France et la Révolution!

 

Angel R. Almagro

(Angelange)

 

 

J'ai écrit cet article poétique en 1989 lors du Bicentenaire de La Révolution Française

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de angelangelo.over-blog.com
  • Le blog de angelangelo.over-blog.com
  • : Pour la paix, l'amour et le bonheur par la poésie grosso modo
  • Contact

Recherche

Liens